Lames d'acier

Publié le 6 Janvier 2015

Lames d'acier

 

La nouvelle est d’hier et aujourd’hui encore

Les lames d’acier traversent nos corps

Il faudra digérer il faudra faire l’effort

Et demain.

 

Demain sans doute nous rirons plus fort

Nous rirons et l’amer se changera en or

A toi l’ami que la vie a jeté par-dessus bord

A toi.

 

Toi qui n’as pas trouvé le moindre rebord

Pour y accrocher tes mains pour y accrocher ton sort

Avais-tu vu l’horizon qui se décolore

Savais-tu que la nuit ne céderait pas à l’aurore


SI j’avais su nous aurions planté le décor

Le décor, les tissus, et les voiles légères

Les rafales, les embruns et la mer

Et la mer qui revient et repart en arrière

 

Et les lueurs, la lumière éphémère

Celle que tu regardais naître et se taire

Quand le soleil se couche sur la terre

 

La nouvelle est d’hier

Et aujourd’hui encore

Il faudra digérer il faudra faire l’effort

 

Et demain

Demain sans doute nous rirons plus fort

Et l’amer se changera en or.

Eva Fjall.

Rédigé par Eva Fjall

Publié dans #Les textes nus...

Repost 0